club-motocross.fr

Comment regler suspension motocross ?

Pour rouler une moto cross en toute sécurité et profiter d’un confort optimal, il faut que vos suspensions soient en bon état. De manière concrète, il s’agit de la fourche à l’avant de la moto et d’un ou de deux amortisseurs à l’arrière. Voici comment ces pièces fonctionnent et comment les régler.

Les composantes d’une suspension

Pour comprendre le réglage d’une suspension, vous devez connaître avant tout les éléments qui la composent. En effet, ils sont principalement au nombre de deux :

  • le ressort : il sert à amortir les chocs subis par la moto au cours de la conduite. Il s’agit des chocs dus aux bosses et aux crevasses ;
  • le système hydraulique : une fois que la moto revient à son état initial après le choc, le système hydraulique rentre en jeu pour calmer les effets. Sans lui, la moto rebondirait et vous mettrait en danger.

Les réglages de la fourche

Il existe deux types de réglages pour votre fourche : un réglage de compression et un réglage de détente. Pour faire un réglage de compression, vous devez placer un témoin (un joint tonique par exemple) et tourner quelques fois sur votre piste habituelle. Une fois que vous serez de retour, examinez le témoin. S’il est complètement en bas, vous devez légèrement resserrer la vis de compression. Par contre, s’il se retrouve à 20 mm au-dessus du bas de fourche, desserrez légèrement la vis de compression.

Le réglage de la détente est un peu plus complexe et nécessite de l’expérience. Tout dépend de la réaction de la moto au cours de la réception après un saut. Si le guidon remonte vers votre menton, serrez la vis de détente. Mais si ce n’est pas le cas et que la moto semble réagir normalement sans que la roue ne touche le sol automatiquement, desserrez la vis de réglage.

Les réglages de l’amortisseur

Les réglages de l’amortisseur doivent être effectués lorsque le moteur est encore éteint. Ils consistent à desserrer au maximum les deux réglages de compression et à régler la détente de sorte à ressentir un frein hydraulique à chaque fois que la moto remonte par l’arrière. Si cette sensation n’est pas présente, il y a de fortes probabilités que vous preniez un coup de raclette pendant la conduite. Vous pouvez vous faire assister d’une personne extérieure afin de comprendre exactement les réactions de la moto pour la régler convenablement au niveau de la compression.

club-motocross.fr